Suite à un bug informatique en cours de résolution, les paniers ne sont sauvegardés qu'une heure. Merci pour votre vigilance lors du passage de vos commandes.

Guide : tout savoir sur le chauffe-eau

Comment bien choisir son chauffe-eau ?

Le chauffe-eau est un appareil de production d'eau chaude principalement destiné à l'usage domestique. Les besoins quotidiens d'un adulte en eau chauffée sont estimés à environ 80 litres, ce chiffre incluant l'ensemble de l'utilisation d'eau chaude sanitaire : bains, douches, nettoyages des sols…

Voilà pourquoi, que vous construisiez ou que vous rénoviez, c'est un achat qu'il ne faut en aucun cas négliger.

Les points essentiels à analyser avant l'achat :

  • Le nombre de personnes que comprend l'habitation
  • La configuration de votre intérieur
  • L'accès au gaz de ville ou non dans votre logement
  • Le budget de l'installation

chauffe-eau     douche femme

Le chauffe-eau électrique à accumulation : le plus répandu

Le chauffe-eau électrique est constitué d'une cuve émaillée et est doté d'une résistance qui aura pour rôle de chauffer l'eau froide acheminée par le circuit et ce à l'aide du thermostat présent dans l'appareil. En principe, pour plus d'économies, cette eau est chauffée la nuit et est alors stockée. Elle vous est restituée à la demande, puis suit un nouveau cycle, est remplacée et chauffée à nouveau la nuit suivante.

Le chauffe-eau électrique instantané

Le chauffe-eau électrique instantané est plus adapté pour les professionnels puisque l'eau est chauffée à la demande, il ne fonctionne alors que lorsque vous le sollicitez. Vous n'êtes pas limité en quantité et vous n'avez pas de perdition d'eau. Sa taille très restreinte est pratique pour s'adapter dans des configurations d'aménagement serrées. S'il est encore peu utilisé en France, il est déjà bien répandu dans la plupart des pays européens.

En savoir plus sur les chauffe-eaux électriques.

Les variantes d'énergies

Le chauffe-eau au gaz naturel : fiable mais qui demande un entretien régulier

Ce type d'appareil n'est utile et rentable que si vous avez accès au gaz de ville. Le chauffe-eau au gaz est cependant plus cher à l'installation et plus contraignant en entretien qu'un chauffe-eau électrique. Vous allègerez en revanche votre facture énergique, puisque les coûts du gaz sont plus avantageux que ceux de l'électricité.

Le chauffe-eau thermodynamique : rentable sur le long terme

Le chauffe-eau thermodynamique est couplé à une pompe à chaleur. Le système intercepte les calories de l'air et les transforme afin de produire de l'eau chaude. L'installation d'un chauffe-eau thermodynamique a un coût non négligeable, de l'ordre de 3 000 euros. Néanmoins, une telle installation est amortie sous 4 à 5 ans puisqu'elle réduit considérablement votre facture d'électricité. On estime cette économie à environ 60%.

En savoir plus sur les chauffe-eaux thermodynamiques.

Le chauffe-eau solaire : un petit plus pour l'environnement

Le chauffe-eau solaire utilise le rayonnement du soleil grâce à des capteurs d'énergie solaire. Cette chaleur est transmise au chauffe-eau par fluide caloporteur. Ce type d'installation nécessite une toiture suffisamment ensoleillée et de préférence orientée vers le Sud. Son installation est assez contraignante et coûte environ 5 000 euros, mais tout comme le chauffe-eau thermodynamique est soumis au crédit d'impôt.

Cet équipement est avant tout écologique et respectueux de notre planète.

Les différentes capacités de stockage

Sachez qu'un chauffe-eau de 100 litres pourra restituer environ le double de sa capacité en eau chaude. Pourquoi ? Tout simplement car l'appareil chauffe l'eau à une température d'environ 60°C non utilisable en l'état pour l'usage domestique. Elle est alors mélangée à de l'eau froide pour terminer à environ 38°C à votre robinet. Il existe plusieurs tailles de cuves, allant de 50 à 300 litres. En principe, pour une famille de cinq personnes, un chauffe-eau de 300 litres répond aux normes standards de consommation, les chauffe-eau à petite capacité étant plutôt destinés aux logements exigus.

Des appareils de plus en plus performants

Les avancées faites sur le matériel ont permis de réduire considérablement les pannes liées au vieillissement des appareils.

Ennemi n°1 : le tartre

Pour pallier au tartre qui fige littéralement la résistance avec le temps, des résistances stéatites ont été développées. Ces dernières sont alors protégées et ne sont alors plus en contact direct avec l'eau.

Ennemi n°2 : la corrosion

Les cuves des chauffe-eau en acier sont sensibles aux effets de l'eau et à sa dureté. Des anodes en magnésium et en titane ont alors vu le jour afin de capter les minéraux et de les diriger dynamiquement sur les bords de la cuve afin de la protéger.

Les recherches permettront dans un futur proche de récupérer la chaleur contenue dans l'eau sanitaire usagée pour la réutiliser, un recyclage intelligent en somme. On n'arrête pas le progrès !

Source image : Wilkernet, Pixabay